SaaS vs Local : avantages et inconvénients

Dans cet article

Les Large Language Models (LLM) ouvrent de nouvelles perspectives pour les entreprises mais soulèvent aussi des questions importantes au niveau de l’intégration de ces technologies.

Lorsque vous souhaitez déployer des LLM, deux options principales s’offrent à vous : opter pour une solution Software as a Service (SaaS) dans le cloud ou privilégier un déploiement local sur vos propres serveurs ou chez votre fournisseur d’hébergement.

Si le SaaS séduit par sa facilité de mise en place et son évolutivité, le déploiement local offre une maîtrise totale de l’infrastructure et une sécurité renforcée des données.

Ces deux approches présentent des avantages et des inconvénients qu’il est essentiel de comprendre pour choisir la solution la mieux adaptée à vos besoins.

SaaS vs déploiement local : quelles différences pour les LLM ?

Avant d’aborder le cœur du sujet, il est important de saisir les distinctions entre le SaaS et le déploiement local dans le contexte des LLM.

Le SaaS (Software as a Service) est une solution cloud dans laquelle des fournisseurs de LLM, tels que OpenAI ou Anthropic, hébergent l’application et la mettent à disposition des clients via une API. Les entreprises clientes n’ont pas à gérer l’infrastructure, les mises à jour ou l’évolutivité, car ces aspects sont pris en charge par les fournisseurs de LLM.

Le déploiement local, quant à lui, englobe deux scénarios : l’hébergement et la maintenance intégralement gérés par le service informatique de l’entreprise (On-Premise), ou l’utilisation d’infrastructures chez des fournisseurs externes, tels qu’OVH ou Scaleway, tout en conservant un contrôle sur l’application et les données. Ce type de déploiement est nécessaire pour les LLM Open Source tels que Meta Llama ou Mistral (open-weights models).

SaaS : une solution cloud facile à mettre en place

Le SaaS est facile d’accès et offre de nombreux avantages pour le déploiement de LLM, mais présente également des inconvénients majeurs à prendre en compte. Examinons en détail les points forts et les points faibles de cette approche.

Avantages du SaaS

  • Facilité de déploiement : Les fournisseurs de services cloud gèrent l’infrastructure, les mises à jour et l’évolutivité du modèle, ce qui facilite grandement le déploiement et la maintenance.

  • Évolutivité : Le cloud offre une évolutivité pratiquement illimitée, ce qui permet de répondre à une demande fluctuante ou croissante sans avoir à investir dans de nouveaux équipements et gérer l’infrastructure.

  • Coûts initiaux réduits : Opter pour le SaaS permet de réduire considérablement les investissements initiaux en matière d’infrastructure informatique. Les coûts sont ainsi transférés vers un modèle d’abonnement mensuel ou annuel, plus prévisible et adapté aux contraintes budgétaires des entreprises.

  • Pas de coûts d’exploitation : Avec le modèle SaaS, les entreprises n’ont pas à assumer les coûts liés à l’exploitation et à la maintenance de l’infrastructure, car ces aspects sont entièrement pris en charge par le fournisseur de services.

Inconvénients du SaaS

  • Coûts récurrents : Si le SaaS permet de réduire les coûts initiaux, il est important de prendre en compte les coûts récurrents liés aux abonnements. Ces derniers peuvent s’avérer élevés, en particulier pour les entreprises ayant des besoins importants en termes d’usage.

  • Dépendance au fournisseur : Avec le modèle SaaS, les entreprises confient une partie de leur activité à un prestataire externe. Cette dépendance peut entraîner des risques en cas de défaillance du fournisseur, qu’il s’agisse de pannes, de problèmes de performance ou de sécurité.

  • Problèmes de confidentialité et sécurité des données : Les données traitées par les LLM peuvent être sensibles, notamment lorsqu’elles concernent des informations confidentielles pour les entreprises. Le recours au SaaS implique de stocker ces données sur des serveurs externes, ce qui peut soulever des questions en matière de confidentialité et de sécurité. Pour pallier ce risque, il est recommandé de choisir un fournisseur proposant des garanties solides en termes de protection des données et de se conformer aux réglementations en vigueur, telles que le RGPD.

Déploiement local : maîtriser son infrastructure et garantir la sécurité des données

Le déploiement local offre plusieurs avantages clés aux entreprises souhaitant garder le contrôle total sur leur infrastructure et leurs données.

Avantages du déploiement local

  • Gouvernance des données : Les entreprises conservent la maîtrise de leur infrastructure et de leurs données. Elles peuvent ainsi mettre en place des mesures de sécurité et s’assurer que leurs données sensibles ne transitent pas par des serveurs externes.

  • Performances optimales : Le déploiement local permet d’exploiter pleinement la puissance des serveurs et des équipements informatiques dédiés aux LLM. Les entreprises peuvent ainsi bénéficier de performances optimales et d’une latence réduite, notamment pour les applications nécessitant un traitement en temps réel.

  • Coûts prévisibles : Une fois les investissements initiaux réalisés, les coûts liés au déploiement local sont généralement plus prévisibles et stables dans le temps. Les entreprises n’ont pas à craindre de voir leurs factures d’abonnement augmenter en fonction de leur utilisation des LLM.

Inconvénients du déploiement local

  • Investissements initiaux conséquents : L’acquisition du matériel et la configuration de l’infrastructure peuvent représenter un investissement important.

  • Coûts d’exploitation : Les entreprises doivent assurer la maintenance de leur infrastructure et gérer les mises à jour logicielles, que ce soit en interne ou en collaboration avec des fournisseurs d’hébergement. Cette tâche peut s’avérer complexe et chronophage, notamment pour les équipes informatiques aux ressources limitées.

  • Évolutivité limitée : L’évolutivité du déploiement local est directement liée aux capacités de l’infrastructure en place. En cas de besoin d’augmentation des ressources, les entreprises doivent investir dans de nouveaux équipements, ce qui peut entraîner des coûts supplémentaires et des délais de mise en place.

Conclusion

Le choix entre le modèle SaaS et le déploiement local pour les LLM dépend des priorités et des ressources de chaque entreprise.

Si le SaaS offre une flexibilité et une facilité de mise en place inégalées, le déploiement local garantit une maîtrise totale de l’infrastructure et une sécurité renforcée des données sensibles.

Chaque approche présente des avantages et des inconvénients distincts qui doivent être soigneusement évalués en fonction de vos besoins.

Vous souhaitez être accompagné dans votre réflexion sur le meilleur choix à faire pour votre entreprise ? Contactez-nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

reglo.ai

RegloBlog

Les prochains articles Reglo dans votre boite mail.

Partager

reglo.ai

Articles récents

Comprendre

8 Mai 2024

Qu’est-ce que l’Enterprise Search ?

Un système d’Enterprise Search peut être désigné comme un moteur de recherche d’entreprise. Il est utilisé pour permettre aux utilisateurs... Lire plus

Cas d'usage

25 Avr 2024

Les LLM ont-ils de l’humour ?

Un brin de légèreté avec le prompt : Raconte-moi une bonne blague ! claude-2.0 Voici une blague amusante en français... Lire plus

Comprendre

19 Avr 2024

L’art de bien poser les questions à un LLM

Avec les LLM, comme avec les humains, on obtient de meilleures réponses en posant bien les questions. Le prompt engineering... Lire plus